Accueil > Actualités > Revue de presse

>  Revue de presse

?

Réduire la taille du texte Aggrandir la taille du texte

La contenu de la revue de presse de l'ORT-PACA est composé, en majorité, de comptes rendus d'articles en provenance la Chambre de commerce et d'industrie de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (CCIR PACA)

Dernière(s) information(s) publiée(s)

- 19 juin 2017

Corsica Ferries se renforce au départ de Toulon et Nice

La compagnie maritime poursuit son essor sur la desserte maritime de la Corse, détenant désormais près de 75 % de part de marché sur les liaisons au départ de Toulon et de Nice. En pleine croissance, Corsica Ferries vient d’inaugurer le « Pascal Lota », le plus gros navire de sa flotte. Avec une capacité de 2 200 passagers et 700 voitures, il pourra assurer jusqu’à 4 traversées par jour entre la Corse et le continent. De quoi élargir l’offre globale de 7 %, soit 533 traversées supplémentaires par an. En 2016, la compagnie a enregistré un trafic global de 3,6 millions de passagers.

Les Echos, p.21 – 19/06/17

- 19 juin 2017

Création d’un fonds pour financer l’industrie du futur

Le chef de l’Etat, Emmanuel macron, a annoncé, dans le cadre du salon dédié aux technologies numériques Vivatech, la création d’un fonds de 10 Md€ pour financer l’industrie du futur. Géré par Bpifrance, il vise à accompagner les projets liés à la transition numérique et énergétique.

Le Figaro, p.25 – 16/06/17

- 19 juin 2017

Le port de commerce de Toulon cherche un 2e remorqueur

e port de Toulon pourra accueillir en 2019 les plus gros paquebots de croisière avec la livraison d’un quai de 400 mètres de long. Un équipement très attendu par les acteurs varois de la filière croisière. Cependant, à ce jour, un seul remorqueur portuaire civil, détenu par la SNRTM (Société nouvelle de remorquage et de travaux maritimes) assure les manœuvres d’accostage et d’appareillage des navires, notamment de croisière. En cas de besoin, la Marine nationale met à disposition ses propres remorqueurs mais celle-ci pourrait à l’avenir réduire le nombre de ses interventions. Sans un 2e remorqueur civil, l’essor du trafic croisière pourrait en pâtir.

Var-Matin – 15/06/17




Mise à jour : vendredi 23 juin 2017 | Création Approche | Mentions légales | Plan du site | Sites internet | RSS 2.0